Chronique

UNISONIC - UNISONIC / Edel Records 2012

Voilà de nombreuses années qu’on en rêvait, on ne l’attendait plus mais pourtant le voici !! Le premier album de UNISONIC, LE groupe qui réunit Michael Kiske et Kai Hansen ! (entre autres). Loin de n’être qu’un projet parallèle, ce groupe est fait pour durer !
Mais attention gentes gens, nous n’évoluerons pas trop dans les sphères du métal, ici c’est le rock qui mène la danse !

Bon ok pour la chanson « Unisonic », qui ouvre le bal, ce n’est pas flagrant… On a un riff heavy surpuissant qui rappelle largement celui de « Into the storm » de Gamma Ray (coïncidence ??). Speed, prenant, accrocheur, une bonne entrée en matière ! Et quelle énergie…
« Souls Alive » représente bien l’ambiance générale de l’album. Léger au niveau du son mais puissant dans la compo. Michael est au top, pas pour rien qu’il est un des meilleur chanteur de sa génération. Leçon de guitare pour le solo, on shred, on sweep, on met des claques. Break chargé d’émotion, un régal. On part sur quelque chose de plus rock sur « Never change me », où on sent, selon moi, une influence Bon Jovi, et là encore Michael scotche… Voix posée et grave, puis légère sur un refrain accrocheur et impeccable.
Changement d’ambiance sur « I’ve tried » où là on sent un peu de U2 (en plus pêchu hein) avec ces sonorités un poil electro sur l’intro. Même au niveau du chant on s’y croirait, surtout au niveau des lignes mélodiques. C’est très prenant, pour le moment je suis conquis.
Intro très énergique, très rock sur « Never too late », avec un excellent couplet qui nous tient en haleine jusqu’à ce refrain qui rentre en tête très vite. Je confirme on n’est pas dans du heavy ou power métal et pourtant le groupe assure niveau compo, la classe.
« Renegade » apparaitra plus mid-tempo sur les couplets alors que les refrains seront plus appuyés. Encore une fois énorme solo, une maitrise des six cordes, un régal.
Pur moment de heavy rock sur « My sanctuary » avec ces lignes de chant toujours excellentes, une rythmique soutenue et entrainante agrémentée de soli bienvenus, et cette envolée lyrique du refrain! Le break qui monte crescendo, mon dieu que c’est bon !
Michael exprime énormément de sentiments avec sa voix sur « Star rider », morceau plus calme mais toujours prenant, il apaise un peu. On repart sur un bon rock speed pour « We rise » qui passe bien, surtout avec des solos comme ça !! (jme répète mais bon Mandy et Kai sont pas des pecnos et ils le prouvent !).
On termine avec « No one ever sees me », et son intro acoustique (c’est vrai qu’on en avait pas encore eu). Le groupe nous pose délicatement après ce merveilleux morceau calme et tout simplement beau…

UNISONIC nous prouve que ce n’est pas parce qu’on est métalleux qu’on ne peut pas faire du bon rock / hard rock. Les compos sont « simples », pas de paillettes ou d’artifices, juste de la bonne musique, exécutée par des musiciens de talent. Le chant de Michael force au respect, les solos également, les compos sont percutantes et très efficaces. Vivement le live, vivement un autre album ! On a attendu la réunification, mais ça valait le coup.



 
Critique : SBM
Note : 9/10
Site du groupe : Site officiel du groupe
Vues : 1305 fois