Chronique

XIANOSYS - CHRONICLES / Replica Records 2012

Dans la famille « je fais du métal de façon originale » je veux le fils XIANOSYS. En effet le groupe a posé un concept : mixer le cinéma et le métal. Alors oui y’en a qui l’on déjà fait, mais là le groupe s’inspire de grands films assez grandioses pour écrire les paroles et la musique. On notera notamment « Gladiator » et « La Guerre des Mondes ». Ainsi est né Chronicles

On commence avec le titre « Seventh Gate ». Chœurs religieux, riff saccadé, orchestrations magnifiques, putain l’entrée en matière est énorme.
Le couplet mid tempo enrichi par des nappes de claviers très électro accompagne un chant puissant très racé, assez éraillé. Le refrain, plus aérien nous élève pour mieux nous assommer avec le riff lourd de la transition. Petit break asiatique étrange mais qui passe bien avant un très bon solo.
Pas de repos, « Divisions of Hatred » déboule, grandiloquent comme un blockbuster de Dimmu Borgir, genre « Progenies of the Great Apocalypse » où le chant de Phil se fera plus agressif, plus guttural par moment. Mais le timbre heavy reprend le dessus sur le refrain avec des orchestrations fracassantes.
« The Nine Lives » commencera dans un type heavy cool avec un peu de son clair, et la paf le chien ! Euh pardon… Paf un riff trash dans ta face !! ça déboite la tête, notamment le refrain, les couplets étant jusqu’à présent plutôt mid tempo, plus appuyés.
Le morceau « Dead Plains » un peu plus calme que les autres, pas spécialement accrocheur, mais les orchestrations sont une bonne valeur ajoutée. Très belle orchestration pour accueillir « Behind the Mirror », on sent vraiment l’influence cinéma ! Sinon pas de grands changements, les compos ont la même structure, seules les orchestrations changent vraiment et apportent un bol d’air.
Armadas de chœurs féminins cristallins pour « For These Words » où on aura droit à une guest, mademoiselle Sarah Layssac. Les douces orchestrations et le duo chant en font un morceau envoutant et très prenant ! Pour « Schizophrenia » on aura un bon lot de sons très orientaux, avec un morceau plus lent, plus lourd et un peu plus sombre que les autres.
Musicalement, on a toujours du très bon boulot sur les orchestrations qui se marient parfaitement aux riffs et à la voix. On part sur quelque chose de plus agressif avec « New Order », qui sonne comme un hurlement de rébellion ! Moins percutant et recherché que les autres morceaux, dommage.
Le très épique « Heart of Persia » montre ce que le groupe a réellement dans le ventre… Grosses orchestrations, des montées en puissance, un break énorme, la grande classe !!
On termine le voyage avec le bonus « Strength and Honor », acoustique, calme, planant au début pour ensuite exploser ! Grandiose, beau, prenant, très bon morceau pour finir l’album.

Alors là les enfants chui sur le cul ! Heureusement que j’étais assis… XIANOSYS nous livre ici un très très bon album ! De l’excellent heavy symphonique, avec un son impeccable.
Le groupe propose une pochette travaillée, des compos soignées (bon parfois quelques redondances rythmiques), mais les amateurs d’orchestrations de seront pas déçus ! A découvrir d’urgence !!!


 
Critique : SBM
Note : 8/10
Site du groupe : Site officiel du groupe
Vues : 5072 fois