Chronique

REGARDE LES HOMMES TOMBER - ASCENSION / Season of Mist 2020

Le black metal français a le vent en poupe à l'international au point d'être considéré parmis les pays à l'avant-garde du genre. RLHT a émergé parmis cette génération qui baigne dans les chemins boueux du sludge, ou en tout cas de sonorités qui propagent le désespoir. Clôture d'une trilogie incontournable, les nantais poussent ici les potards au maximum pour annoncer à leur façon la fin du monde en laissant cette ultime punchline : Regarde les homme tomber.

Le ressenti à chaud m'emmène à la note parfaite tant je n'ai rien trouvé à redire sur le fond, comme sur la forme. Outre des moyens de productions encore plus pointus, les nantais ont énormément travaillé les atmosphères de cet album en laissant de grands espaces pour les guitares et le chant qui portent cet album au dessus de la mêlée. Entre incantation de l'apocalypse et fatalisme sous l'emprise de l'alcool, le chant cristallise la promesse portée par le nom du groupe et ne demande qu'une chose, d'aller dans le détail découvrir ce que cache vraiment son écriture.

Avant cela il sera nécessaire de rentrer dans les cinq titres qui constituent une nouvelle fois cet album. Le quintet marque le coup et rappelle ces origines avec un démarrage en trombe du très cliché 0 à 100 lancé par du blast acharné et un cri de guerre. Black metal pur beurre. L'album ne tardera cependant pas à dévoiler sa face pachydermique, massive, installant un mid-tempo où de nombreuses injonctions couplées à des mini-break cassent la frénisie pour apporter de la lourdeur. De la même manière, un volet mélodique important accompagne chaque titre, que ce soit par la guitare lead ou par un riff propre et net, si bien qu'un certain malaise s'installe au fur et à mesure de la progession de l'album. Un malaise créateur de sidération qui permet de passer outre certains détails comme une ligne de chant clair assez singulière qui ne fera absolument pas fuir les puristes. Surtout si elle est borné par un arpgège malfaisant complètement hypnotique...

Bonus, s'il en est, le titre Au bord du gouffre est réellement chanté en français de bout en bout.

Loin de toute étiquette, Regarde les hommes tomber livre en premier lieu une interprétation personnelle et extrêmement moderne du black metal. Season of Mist ne s'y est pas trompé en signant ce groupe, le potentiel de ce groupe ne fait plus aucun doute. A ne pas rater.

Line-up
Thomas Chenu – Chant
Jean-Jérôme Souladié – Guitare
Antoine Maupas – Guitare
Antoine Batard – Basse
Romain Richard – Batterie

Tracklist
1. A New Order
2. The Renegade Son
3. The Crowning
4. Stellar Cross
5. La Tentation
6. Au Bord Du Gouffre
 
Critique : Weska
Note : 9.5/10
Site du groupe : page facebook
Vues : 125 fois