Chronique

EVERGREY - A HEARTLESS PORTRAIT (THE ORPHEAN TESTAMENT) / Napalm records 2022

Comme à chaque nouvelle sortie du groupe je suis tout enthousiaste car depuis plus de 20 ans que je les suis ils ne m’ont jamais déçu. Alors même si cela ne fait que 1an que le groupe a sorti son dernier album, la sensation reste la même. Nouvel essai pour une nouvelle preuve !

On débute de manière puissante avec « Save us » premier extrait de ce nouvel opus, qui montre le visage bien sombre du groupe. Rien de bien nouveau mais l’effet est toujours présent grâce au talent de ses musiciens, Tom S Englud en tête. A la suite « Midwinter calls », prend sa place avec un Mid tempo là encore très Heavy et sombre. A noter aussi une vraie grosse puissance rythmique qui se dégage de ces chansons.
« Ominous », arrive de manière très mélancolique et malgré un début calme, s’emballe un peu plus par la suite, tout en gardant un esprit très mélodique. Un spleen nous envahit lors de son écoute. Un petit piano intronise « Call out the dark », qui est une sorte de single. A nouveau un titre très triste, qui malgré tout recèle une réelle beauté.
On retrouve un peu de clarté avec « The orphean testament » qui remet du rythme et de la hargne à cet album lourd émotionnellement. Avec « Reawakening », c’est là aussi plus léger. On respire et ça fait du bien. La qualité des titres n’en n'est pas atteinte je vous rassure. A noter que niveau solo la paire a vraiment très bien bossé ! Mention spéciale à mon chouchou Henrik Danhage toujours aussi flamboyant.
La très Heavy « The great unwashed » arrive et vous met un coup derrière les oreilles par son coté pachydermique. Quelle leçon d’écriture et d’interprétation. « Heartless » retrouve de l’engouement et nous remet en selle pour du bon métal décapant. Ça fait un bien fou comme titre !!
« Blindfolded » enfonce le clou avec de la grosse guitare dans ta gueule et de l’efficacité sans fard ! Un titre puissant et direct qui fait un effet bœuf !! Dernier moment avec « Wildfires », un titre calme et rempli d’émotion mis en valeur par un chant habité de Tom, toujours aussi sensible et d’une justesse folle. Ça fou les poils !

Conclusion : nouvel opus et nouvelle réussite. Un album vraiment sombre et presque malsain d’où sort une beauté mélancolique évidente. Un album particulier qui ne plaira pas à tout le monde, mais quel sublime travail !!
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 5008 fois