Chronique

OOMPH ! - RICHTER UND HENKER / Napalm Records 2023

Le voici arrivé le OOMPH! nouveau qui a la particularité d’être le premier sans le mythique Dero (chant) parti vers d’autres projets. Donc bienvenue à Daniel Schultz, qui a une lourde tâche sur les épaules. Allons donc voir ce que ce 14ème album a à nous proposer.

On se lance dans cette nouvelle aventure avec “Wem die Stunde schlägt” qui retrouve bien le style du groupe. Niveau chant Daniel est très proche de Dero et donc ne déstabilisera pas trop les fans. Un premier titre bien enjoué qui fait son effet. De grosses guitares s’occupent de “Richter und Henker” qui vient apporter un peu plus de lourdeur à cet opus. Une fois de plus c’est ultra efficace et la voix plus mélodique de Daniel vient rajouter un soupçon de beauté en plus. Un super titre.
Soll das Liebe sein” et ses gros claviers apportent un peu plus de pop à l’ensemble. Un titre sautillant qui met le feu ! Grosse ambiance Indus pour “Nur ein Mensch”, qui balance du lourd niveau guitare. Le mix couplet calme et refrain lourd (un classique du groupe) fait encore effet et le chant plus subtil de Daniel apporte beaucoup.
Du pur et dur OOMPH! arrive avec la Rock “Schrei nur schrei”, qui sera à coup sur un grand moment en concert ! Son refrain mélodique avec son petit piano un vrai régal !! Pour moi le titre de cet opus !! On calme le jeu avec “Nichts wird mehr gut”, un moment plus gentil, qui fait du bien avant que l’avalanche “Sag jetzt einfach nichts” ne débarque !
Une sorte de faux Rammstein qui remet du rythme.
Une nouvelle fois on pense à Rammstein avec cette sautillante “Es ist nichts, wie es scheint”, qui donne envie de danser même si elle dégage un je ne sais quoi d’inquiétant.
Wo die Angst gewinnt” est un Mid tempo habituel du groupe qui rappelle bien l’époque Dero. Une fois de plus le refrain mélodique est très réussi grâce à un Daniel très émouvant.
La plus anecdotique “All die Jahre” n’apporte donc pas grand chose. Dommage elle aurait pu rester dans des cartons. Avec “Wut”, on retrouve du lourd qui tabasse, avec en invité Joachim Witt, un célèbre chanteur Allemand avec plus de 40 ans de carrière. Un duo surprenant mais qui fonctionne.
On termine par “Ein kleines bisschen Glück”, calme et glaçante. Une ballade mélancolique qui sied très bien au groupe.

Conclusion : et bien quelle bonne surprise que ce nouveau OOMPH! dont j’avais quelques doutes quant à sa survie sans son emblématqiue chanteur. Mais nos deux comparses ont trouvé le parfait successeur et peuvent voir l’avenir de manière radieuse avec cet opus des plus réussi. Inspiré et varié un pur bonheur !
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 167 fois