Live Report

DRAGONFORCE – Lyon Transbordeur – 13/11/06

 
C’est en ce lundi bien froid et pluvieux que se déroulera le concert de nos anglais Dragonforce, pour leur second concert de la tournée « Inhuman Rampage » en France, se fera. Quoi qu’il en soit, la soirée fût assez sympathique. En effet, j’ai eu l’occasion de rencontrer les groupes avant l’ouverture des portes et aussi de faire une session photo de tous les groupes qui ont joué, à savoir Firewind venant de Grèce, Manigance nos français et Dragonforce pour le tête d’affiche. Le concert s’est fait dans le petit transbordeur, donc concert très intime où les groupes furent proches du public, et ce dans tous les sens.

Le premier groupe à jouer fût FIREWIND. Je ne connaissais ce groupe que de nom mais une chose est certaine c’est que ce sont des perles. Sur le plan personnel, ils sont tous très gentils (merci à eux d’ailleurs pour leur accueil très chaleureux). Une des surprises de ce groupe est venue de leur batteur : Mark Cross (ex- Metalium & ex- Helloween). Je ne m’y attendais pas du tout … agréable surprise. La seconde chose : leur musique et leur prestation. Ce fut génial : d’entrée le public a été chauffé, a répondu à l’appel du groupe et les titres heavy et puissants du groupe ont fait mouche. Tous les musiciens ont été supers et leur final sur la chanson « Tyranny » a été énorme. Le set de 45min est passé a une vitesse incroyable grâce à leur bonne prestation scénique.

Au tour de MANIGANCE, vingt minutes plus tard après Firewind de monter sur scène et de continuer le bal. Surprise, ce n’est plus Florent aux claviers mais Jean. Florent étant parti pour des raisons personnelles. L’intro du concert se fait par l’instrumental « Labyrinthe ». Quoi de mieux que d’ouvrir le concert directement par « Envahisseur ». Le groupe bien que fatigué assure et nous régale, sourire aux lèvres pour tous… enfin sauf pour Dany (batterie) qui est un peu malade. Pour le reste du concert nos Palois nous ont offert une set liste fort agréable, voyageant à travers leur discographie avec des hits tels que « Prison Dorée » & « Prédateur » de l’album « L’ombre et la lumière », « Maudit » & « D’un autre sang » de l’album éponyme « D’un autre sang » et bien sur le très bon et incontournable « En mon nom » et un autre dont j’hésite sur le nom… de l’album « Ange ou Démon ». Un set de 50min qui m’a permis d’apprécier pour la 5ème fois Manigance sur scène : on se régale toujours autant. Merci !

Place à la tête d’affiche de la soirée avec DRAGONFORCE. Que dire si ce n’est quel dommage d’avoir si peux d’espace sur scène pour eux, qui sont des piles incontrôlables sur scène. L’intro du concert : un petit clin d’œil à leur second clip vidéo. C'est-à-dire un rappel aux jeux vidéo. Le morceau d’ouverture se place bien dans l’esprit fou du groupe : Street Fighter 2 version Super NES. Cris du public assuré ! Niveau set liste, que dire si ce n’est excellent. Ca bouge (comment faire autrement d’ailleurs ?!), ça joue avec le public, les guitaristes (Sam & Herman) sautent de tous les côtés, le petit morceau et boule de nerf qu’est Dave explose tout derrière sa cage (batterie), et Vadim saute de tous les côtés et effectue des gestes délirants et hallucinant sans arrêt. Dommage qu’il soit perdu dans un coin de la scène car le public se doit de faire attention à lui. Quant à ZP, toujours fidèle à lui-même, il attaque le concert en t-shirt puis au fur et à mesure du concert évolue : chemise pour la seule ballade du concert (et moment calme) « Tail of broken hearts » puis torse nu… normal quoi ! Mais que dire aussi de ce chanteur si ce n’est que plus proche du public tu ne peux pas : il demande au public de chanter, de sauter, et se déplace même dans la salle en chantant pour aller bouger les personnes qui regardent tout bêtement le concert et qui ne bougent pas. Moment fort rigolo aussi. Il ne faudra pas oublier les longues discussions et insultes entre musiciens (en français je vous prie) : vulgarités, obscénités étaient au rendez vous ; et le public recevant je ne sais combien de litres d’eau par ZP. Une bonne douzaine de bouteilles ont été vidées (et/ou crachées) sur la foule. Comme l’a aussi fait remarqué Sam, le solo batterie c’est généralement ennuyeux pour beaucoup en plein concert. Alors pourquoi ne pas changer et faire un solo clavier avec Vadim aux commandes : niveau bordel il y a pas mieux. Ce fut un mélange de Dance/Techno agrémenté par la ‘folie’ et l’énergie débordante de Vadim. Une grosse idée du solo ? Ecoutez la chanson « No want me miseria » de E-type et à quelques chose prêt vous serez dedans.

Set liste Dragonforce :

Black fire

Fury of the storm

Operation ground and pound

Revolution Deathsquad

Trail of broken hearts

Keyboard solo

Soldiers of the wasteland

Storming the burning fields

My spirit will go on

----------------------

Through the fire and flames

Valley of the damned
Conclusion: une superbe et agréable soirée, où les trois groupes furent très bons. Le regret que j’ai vient de l’ingénieur lumière : faut qu’il arrête de surplombé les groupes avec ses lumières rouges car pour voir les musiciens c’est pas évident. Sinon le problème de la voix, un poil en retrait par rapport aux instruments mais cela n’a pas vraiment gêné. Des remords ceux qui ne sont pas venus peuvent avoir. Le moment fort de la soirée fut lorsque ZP se vêtu du drapeau tricolore en guise de t-shirt : énorme ! Un merci à Firewind & Manigance pour être allé voir les fans au stand de merchandising après le show de Dragonforce. A noter que l’on reverra Firewind aux côtés d’Angra en février en France.
 
Critique : Lionel
Date : 2006-11-16 10:59:39
Vues : 1917 fois