Live Report

EDGUY - MASTERPLAN - Le Transbordeur - Lyon - 14/10/2014

 
EDGUY

C’est dans la joie et la bonne humeur, dans une metalomobile plein de bonne musique, que SBM et moi-même prenons la route direction Lyon pour un concert qui promet, à savoir Edguy, Masterplan et Holy Cross.
Arrivez sur les lieux, nous rentrons dans cette salle qu’est le Transbordeur, avec une affluence finale avoisinant les 650 personnes.

Les hostilités commencent avec HOLY CROSS, groupe français jouant uniquement sur cette date, et qui a pour boulot de chauffer la salle. La tache ne sera pas facile mais le combo ne s’en sort pas trop mal, mettant en avant leur dernier album « Place your Bets ». Deux éléments se distingueront de cette formation. Le premier et non pas le moindre, le guitariste Adrien vêtu façon Ritchie Sambora qui nous offrira une prestation de haute volée, suivi par la musique du groupe bien en place et plus intéressante sur scène que sur album. Petit point négatif, le chanteur passant en voix de tête, ce n’est pas ça. Pour le reste rien à dire, il a du coffre. Au final, le groupe nous proposera un set conséquent et chaufferont la salle correctement, juste avant l’arrivée des Masterplan.

Autant dire qu’avec ce groupe, on change de catégorie. C’est pro, carré et tout suit. Une machine bien huilée vu les gus… Et quel plaisir de (re) voir Roland Grapow, Jari Kunalainen sur scène ! On attendait Rick Altzi au chant, et il enfonce le clou parfaitement et nous montre tout son talent. Entre fraternité, musique, communion avec le public, le combo offre une prestation avec quasiment aucuns défauts (ndlr : un titre où il y a eu un malentendu pour le lancer), avec une setliste puissante et efficace, entamant le show avec le monstrueux « Enlighten me », et jouant des titres comme « Heroes », « Time to be king », « Soul burn », « Keep your dream alive » ou la géniale « Crawling from Hell » qui sera très certainement le point fort de leur prestation.

Au tour de la pièce maîtresse de la soirée de monter sur scène. Huit ans sans avoir vu EDGUY sur scène, autant dire que l’excitation est là, d’autant plus que le dernier album du groupe « Space Police – Defenders of the crown » est une petite pépite. Finis les tenues de guignol sur scène pour Tobias Sammet, maintenant on est sérieux tout en restant de joyeux lurons.
Le concert comment et le groupe débarque sur scène avec une forme olympique, souriant et proche du public ; avec un Sammet gonflé à bloc… Vous me direz, en enregistrant le concert (audio seulement, ndlr) il vaut mieux. Quoi qu’il en soit le groupe fait la promotion de son nouvel album et en joue pas moins de quatre titres dont la surprenante et géniale reprise de Falco – « Rock me Amadeus ». A côté de ça, les grands classiques du groupe sont dépoussiérés devant un public conquis et répondant largement aux espérances du groupe.
Bien entendu, qui dit concert d’Edguy, dit déco de scène, et là c’est Mr Burt Reynolds en tenue de « Space Police » qui se gonfle et apparait sur scène au milieu du concert. La pression monte, et le public comme le groupe ne lâche rien pour au final donner un concert monstrueux, passé dans une ambiance conviviale et heavy metal !

Setlist:

Love Tyger
Space Police
Out of Vogue
Superheroes
Defenders of the Crown
Vain Glory Opera
Ministry of Saints
Drum Solo
Babylon
Rock Me Amadeus
Tears of a mandrake
Land of the Miracle
---
Lavatory Love Machine
King of Fools

Un grand merci à Roger, à l'équipe de Base Productions et aux groupes pour leur accueil tout au long de la journée !
 
Critique : Lionel
Date : 14/10/2014
Vues : 1981 fois