Live Report

DREAM THEATER - Anthema - Myrath - THEATRE ANTIQUE - ARLES - 20/7/2015

 
Nous y voilà enfin à cet événement qui se vit qu'une fois !! Un des plus grand groupe de métal foule les planches du Théâtre Antique d'Arles, ville réputée pour son inactivité (même si ça s'améliore) mais surtout son absence profonde de concert métal (voir lien de Lofofora). Une chose est sure quand un grand groupe vient, peut importe où il joue, le public est là et c'est pas moins de 2500 personnes qui vont assister à un concert événement dans un des cadres les plus magique au monde !!

Arrivé sur place la foule est déjà très, très présente et lorsque Myrath débute son concert à l'heure, une foule de personnes est encore en train de faire la queue. Nos Tunisiens qui sont en pleine préparation de leur 4ème album ont traversé la méditerranée pour profiter du festival et en 30 petites minutes ont tout de même réussi à satisfaire un public grandissant. Un concert des plus correct même s'il manque encore un peu de vie à ses membres.

Sour Sigh
Merciless Times
Wide Shut
Tales of the Sands
Madness
Beyond the Stars



Place à la surprise de ce concert avec les Anglais d'Anathema. Il faut dire que vu l'affiche plutôt métal la tache de nos British s'avère ardue, mais c'est sans connaître nos valeureux grands-bretons qui enchantés d’être là délivrent une très belle performance. L'ambiance particulière du groupe perd tout de même une partie du public mais les frangins Cavanagh gonflés à bloc arrivent à attirer leur attention et à les faire réagir. 1 heure étonnante mais vibrante.

Anathema
Untouchable, Part 1
Thin Air
The Lost Song, Part 3
Lightning Song
The Beginning and the End
Universal
Distant Satellites



La pression monte à nouveau d'un cran quand le théâtre des rêves entre en scène sur la bande son de « Fasle awaking suite », puis tout se lance dans une machine à remonter le temps. Car pour fêter ses 30 ans les Américains ont décidés de nous concocter une set list d'un titre par album et par ordre chronologique (perso j'ai adoré l'idée). Seul bémol à cela c'est que seulement 13 chansons seront interprétées pour 1h30 de concert!!!! Oui la machine prog qui nous a habitué à des 2h30, 2h45 ici la joue petit bras. De plus aucun titre épique n'est choisi pour représenter un album. Voilà le point négatif de cette soirée.
Pour le reste quelques belles surprises (« Burning my soul »!!!) et surtout une interprétation de haut vol tant nos musicos étaient en état de grâce !!!!! Dommage que le son n'était pas toujours très propre (surtout au début) et que le réglage du micro de James Labrie manquait lui aussi de clarté.
Bon en tant que très grand fan du groupe je me suis éclaté comme un petit fou car même si le concert est passé à une vitesse folle (le groupe à pas fait de réel temps mort) mais grâce à certains titres joués trop peu, c'était un pur régal. Juste que quand on aime on en veut toujours plus !!!
Au final un concert événement qui nous laisse un peu sur notre faim (j'en voulais tant!!) mais l'engouement de chacun de nos surdoués à fait passer la pilule.

False Awakening Suite
Afterlife
Metropolis Pt. 1: The Miracle and the Sleeper
Caught in a Web
A Change of Seasons: II Innocence
Burning My Soul
The Spirit Carries On
About to Crash
As I Am
Panic Attack
Constant Motion
Wither
Bridges in the Sky
Encore:
Behind the Veil


Il restera en mémoire un cadre magique et des groupes qui le sont tout autant pour un grand moment de musique, bien trop rare par chez nous mais qui je l'espère au vu du succès pourrait donner des idées.
 
Critique : Guillaume
Date :
Vues : 1940 fois