Live Report

PATRICK RONDAT - 06.05.04 FNAC (Nîmes)

 
Arrivés sur les lieux à 15 heures nous voyons que le show case ne commencera qu’à 16h30.
Donc qu’allons nous faire ? Un petit tour aux rayons CD et DVD (vu ce qu’il y à cela fera 5 minutes) puis nous allons boire un petit coup (juste un !).

Remontés vers 16 h nous attendons la fin des balances en voyant Mr Rondat s’exercer (ouf !!)
16h20 ouverture des portes installations rapides sur une chaise et attente du saint Graal.
Le voici qui arrive pile à l’heure armé de son Ibanez le maître se présente devant ses disciples.
D’une gentillesse extrême Patrick (on est ami maintenant lol) nous explique son programme, un concert de 6 morceaux, 4 du dernier opus ‘an ephemeral world’ «donkey island, » (j’ai oublié les autres) et deux anciens « mindscape » et « Vivaldi tribute » puis questionnaire sur tout ce qu’on veut matos, guitare, marque d’après shampooing utilisé (hein ?!) ensuite séance de dédicaces.

C’est donc un petit show privé face à une cinquantaine de personnes où l’on peut admirer le jeu hallucinant du sieur Rondat avec un très bon son malgré les conditions et à chaque fin d’un morceau une ovation l’accompagne.

Au niveau des questions il y en a pas mal sur le matos quelle guitare ? Quel ampli ? Sur la musique ses dix albums préférés, ses influence, ses ventes et une question qui l’a ému sur sa rencontre avec le pianiste de jazz Michel Pétrucciani (non pas Petrucci ça n’a rien à voir).
C’est donc un Patrick naturel ; la réponse à savoir s’il comptait faire un style comme Blackmore’s night est bien rigolote (désolé madame Rondat) ; sympathique qui répond même aux question sur Yngwie J Malmsteen.

Pour finir la célèbre séance de dédicace : affiches, cartes postales gentiment offertes, pochettes de CD et même un manche de gratte (quel cul), photos avec notre idole, et discussions avec le maître.

Un moment inoubliable pour les quelques fans présents.

Merci Mr Patrick Rondat pour ce moment simple mais énorme pour toute cette gentillesse et tout ce plaisir procuré.
 
Critique : Guillaume
Date : 2005-11-23 16:47:22
Vues : 1581 fois