Live Report

DRAGONFORCE - L'USINE ISTRES - 14/2/2020

 
Comment bien commencer un week end que par un bon concert !? Donc direction Istres et son Usine pour voir la formation Britannique que personnellement je n'ai plus vu sur les planches depuis 2006.

Arrivé avant l'entrée en scène de la première partie, j'ai juste eu le temps de m'installer que Frozen Crown arrive. La formation Trans-alpine évolue dans un heavy/speed des plus traditionnel qui ne réinvente pas la roue mais est joué avec envie et conviction ce qui permet au groupe de remporter un large soutient du public présent qui les découvrent pour la plus grand majorité. 35 minutes qui passent assez vite tant on est pris par leur musique et leur enthousiasme.

Maintenant place aux Anglais les plus rapides du monde qui nous présentent une scène avec deux énormes bandes d'arcades (qui diffusent des extraits de jeux vidéos, et sur lesquels les guitaristes viennent jouer) sur les bords de la scène. Oui ce soir le visuel va être très rétro gaming, en rapport avec leur dernière livraison, mais bien sûr et surtout leur amour invétéré pour les jeux vidéos. Après une trop longue intro Marc arrive sur scène pour entamer « Highway to oblivion » et nous voilà partis pour un concert fun à souhait avec tous les gimmick qu'on attend du groupe. Une formation pas mal remaniée mais qui abat un boulot phénoménal !! Je dois avouer être toujours impressionné par leur qualité de jeu qui est d'un sacré niveau technique et pourtant leur semble d'une telle facilité ! Mention spéciale à Marc Hudson qui ma réellement surpris par sa voix qui est la même que sur l'album et le pire c'est qu'il ne semble même pas forcer le bougre !!!!
Je parlais de fun et bien c'est peu dire quand Marc se saisit d'une guitare pour nous faire un Medley sur les jeux vidéos et qu'en suite le groupe nous fait un délire sur « Farming Simulator » avec les deux guitaristes de Frozen Crown et un Sam Totman en fermier au banjo et évidement bière à la main (comme le dit si bien Herman : 'ce mec à toujours une bière à la main !!').
D'ailleurs très bonne idée d'avoir laissé majoritairement Herman Li parler car son Français est impeccable (il a fait une partie de ses études à Sophia Antipolis à Nice) et permet au public d’être plus impliqué.
Niveau set list celle ci reprend pas mal de titres du dernier né (une bonne chose que j'aime toujours autant) et bien sur des plus ou moins vieux et même un « Black Fire » du premier album qui ravit les plus vieux fans !! Un concert haut en couleurs et en bonne humeur qui passe à une vitesse supraluminique et qui après un rappel sous forme de romantisme avec sa reprise de Céline Dion et son mignon circle pit de câlin (qui ne durera pas!!) et un « Through the Fire and Flames » plus qu'attendu et voilà la fin. 1H30 (peut être un peu léger) qui ont permis de passer un super moment avec ce groupe qui depuis 20 ans aura bien réussi à faire sa place au soleil. Dommage que la salle ne soit remplie qu'à une grosse moitié, mais bon ceux qui étaient là, s'en rappellerons !


Highway to Oblivion
Fury of the Storm
The Last Dragonborn
Ashes of the Dawn
Heart Demolition
Video Game Medley (with Marc on guitar)
Banjo Solo / Guitar Solo (with Frozen Crown) (Farming Simulator)
Black Fire
Razorblade Meltdown
Cry Thunder
Remembrance Day
Valley of the Damned
Encore
My Heart Will Go On (Céline Dion cover)
Through the Fire and Flames
 
Critique : Guillaume
Date :
Vues : 1955 fois