Chronique

WIGELIUS - REINVENTIONS / Frontiers Records 2012

Jeune recrue de la scène rock mélodique, Anders Wigelius s’est fait remarqué lors d’une émission télévisée en Suède (style The Voice) avec sa reprise de Journey : Don’t Stop Believin’. Suite à sa performance c’est le buzz et le label italien s’empresse de le signer. Voilà donc son premier album : Reinventions.

Le premier titre de l’album « Angeline » débute fort niveau musical. Une veine Survivor bien péchue, où Anders vient poser sa voix. De deux chose l’une. Il chante très bien, mais sa voix frêle de jeune adolescent choque un peu dans le sens où pour le style musique une voix plus ‘homme’ est plus appropriée. Après un bon début on tombe immédiatement dans une power ballade « Talking about love » sans intérêt. C’est basique, et peu intéressant. Avec « Do you really know » on revient dans un registre plus proche d’un Journey avec du rock mélodique accrocheur très 80’s. Le titre suivant, « Next to me » est un mid tempo agréable, très (trop) proche du titre « Invincible » de W.E.T, surtout sur le refrain... On continue d’évoluer dans un titre made in love avec « My Cassandra ». Voix fluette, musique faite pour les nanas… un manque de nouveauté et d’inspiration total.
Avec « Piece of the action » on revient dans du bon rock mélodique, accrocheur et vif ; tout comme son compère « Too young to fall in love ». Ce qui nous permet d’apprécier un peu plus ce nouveau et jeune chanteur. « Right here, right now » s’empare d’un esprit Toto mais toujours avec ce côté frêle et sans innovations. Il le fallait, la ballade acoustique. Arf ! Ce « Love can be that much » est inutile et vient casser l’ambiance. Heureusement « Hold on to love » remet les pendules à l’heure en nous replongeant dans du rock mélodique énergique. Certainement le titre à retenir de l’album. Pourquoi ? Pourquoi s’entête t-il à mettre autant de ballades ? C’est chiant et surtout bateau. Pour conclure cet album, on a droit à « I reach out », qui revient dans du rock mélodique acceptable.

Conclusion : une musique en demi teinte de part son manque d’originalité, et une voix trop fluette. Un album correct mais qui ne marquera pas les esprits. Passer à la télé n’est pas tout…
 
Critique : Lionel
Note : 5/10
Site du groupe : Myspace de Wigelius
Vues : 5074 fois