Chronique

WALKING PAPERS - WALKING PAPERS / Loud & Proud Records 2013

Décidément les associations de musiciens sont légion aujourd'hui, et ici nous avons à faire à Jeff Angell, Benjamain Andersson, Barett Martin et Duff Mckagan tout droit sortis de la scène de Seattle, qui ont décidé de se réunir pour un album surement unique.

On débute intimement avec « Already dead ». Un peu de douceur sombre qui rappelle pas mal le rock déprimé de 90'. Un premier morceau qui pose les bases. « The whole world watching » se fait bien plus rock et crade, les guitares saturent et Jeff éraille sa voix pour un super résultat.
Un mid tempo bien sombre débarque avec « Your secret's safe with me ». on ressent bien les influences des bas fonds de Seattle, une musique dictée par les déboires d'une ville meurtrie. Le rock se fait plus rythmé et joyeux pourrait on dire avec l'excellent « Red enveloppe » sur lequel quelques instruments à vent viennent compléter la fête !
On change encore de registre avec un étonnant mais prenant « Leave me in the dark » entre guitare douce, batterie rytmé (des faux de U2) et un chant possédé, magique. La très belle surprise de cet opus. Début au piano pour « The butcher » qui nous livre encore un très bel exercice pas très loin d'un Joseph Arthur. Une nouvelle pépite à se mettre entre les oreilles. Le rock lourd refait surface sur un « Two tickets and a room » qui s'assombrit de minutes en minutes et te file la chair de poule. Décidément cet album est une très belle surprise !!
Avec « I'll stick around » on lorgne vers le bon vieux rock bluesy lourd mais majestueux. À nouveau que du bon. On se prend un petit « Capital T » endiablé pour continuer cette surprise haute en couleur.
« A place like this » débute sur des percussions et offre un bain rafraichissant, où à nouveau les essais sont transformés en or !! Mais comment font-il !? On termine par « Independance day » qui sent bon le post grunge et qui clôt de manière rock et sombre un opus rare.

Conclusion : Avec cet opus nos 4 membres ont bien décidé de mettre la musique en avant et c'est tant mieux !!! Un album sans concession qui frise presque la perfection tant tout semble ici transpirer la musique et rien d'autre. Du grand art en ces heures sombres.
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 5660 fois