Chronique

X DRIVE - GET YOUR ROCK ON / Frontiers records 2014

Nouvelle arrivée dans le giron Frontiers avec nos Américains de X Drive, un groupe projet qui réunit tout de même James Lomenzo (White Lion, BLS, Megadeth) et Keith St John (Montrose, Burning Rain). Va t-on assister au renouveau hard US !?

Une entrée en matière somme toute classique permet de faire mieux connaissance avec ce nouveau produit ! « Love's a bitch » ne révolutionne rien mais fait un petit effet. A noter un son de tueur ! On poursuit avec « Get your rock on » qui donne malgré tout l'impression de lourdeur. Est- ce le son, la manière dont c'est joué mais ça manque cruellement de peps !!
On continue avec le mid tempo lourd de « Steppin' on the rock » qui garde toujours cette même impression. Dommage car les compos sont plutôt plaisantes. Place à la ballade « Baby bye, bye » qui passe bien mais manque de conviction et ennuie au fil des minutes.
On ne change pas vraiment de registre avec « California » le single mou du genou qui ressemble trop aux autres titres !! Le groupe, ou plutôt son guitariste semble rééditer les mêmes structures sur tous ses morceaux.
Sans grand enthousiasme je me lance à la découverte de « Lay me down » qui aurait pu être une tuerie si elle avait été mieux mise en valeur. On a l'impression que nos musicos ont 100 ans, il n'y a aucune vie là dedans !! Une influence blues débarque avec « Turn the noize down » qui rappelle Hardline, voir Burning Rain, mais le talent de leurs leaders en moins.
Deuxième ballade avec la sympathique « Fly beyond the angels ». peut être le titre le plus réussi de cet opus décevant. « Rattlesnake eyes » poursuit même si le cœur n'y est pas vraiment au vu du manque de bonnes choses.
Je n'arrive pas à comprendre comment un compositeur peut arriver à écrire de la musique toute semblable sans vraiment de différences car « Just can't stay » est un énième mid tempo qui apporte pas plus. « Change of heart » est un titre acoustique, qui change un peu et permet de retrouver un nouvel élan (pas la bête!).
On finit enfin avec « Love breaks the fool » un dernier titre sans plus qui clôt cet album sans saveur !

Conclusion : Et bien ce n'est pas avec cet album que le hard rock US va redorer son blason. Un opus mou sans saveur sans peps réalisé avec les pieds (oh c'est méchant ça) et qui ennuie fermement ! Bref on passe !!
 
Critique : Guillaume
Note : 5/10
Site du groupe :
Vues : 5661 fois