Chronique

FHAIL - ENGRAVED MISERY / Autoproduction 2020

Premier EP pour ce projet solo de son créateur, Fhail développe une musique à la fois très sombre et extrêmement complexe. On trouve ici à peu près tout ce qui peut se faire en terme de musiques extrême : noise, hard-core, black, gringcore, sludge. Ce n'est évidemment pas très joyeux et l'on se doute que les thémes développés seront ceux de l'isolation, de la dépression, du totalitarisme et de l'acceptation de soi et des autres mais c'est toujours prenant et très intéressant musicalement. Fhail a ainsi réussi à mêler intelligemment noise et black. La musique proposée se révèle bien plus déstructurée ( propre au genre noise) que ce qu'offre en général le black et c'est toute l'originalité de cet EP. Cette recherche musicale permanente fait que Fhail n'hésite pas à alterner blasts dévastateurs et vocaux black à des titres ambient à la Brian Eno ou au Bowie période Low (« Excstatic Field ») ce qui donne une vraie profondeur à l'ensemble. L'expérimental est bien évidemment aussi de la partie avec un « Price of Guilt » surprenant. Les influences sont là : The Body, Merzbow, Full Of Hell mais bien digérées et dépassées.

Une belle découverte.

Dispo sur les plateformes de streaming à partir du 18 Décembre
 
Critique : Pierre Arnaud
Note : 8/10
Site du groupe : Page Facebook du groupe
Vues : 4660 fois