Chronique

DRIVER - SONS OF THUNDER / Metal heaven 2008

Projet monté à la fin des 80’s par le duo Rob Rock (Impellitteri / Axel Rudi Pell...) et Roy Z (Bruce Dicksinson / Rob Halford…), le groupe décide de revenir sur le devant de la scène pour ainsi exister pour de vrai et donner suite au génial M.A.R.S. Project de 1987 (Avec Tony MacAlpine, Tommy Aldrigh, Rudy Sarzo).

Une intro bien métal entre en jeu « Titans of speed » nous plonge dans le bain du heavy speed des 80’s directement inspiré des travaux de Rob Rock. D’ailleurs « I’m a warrior » est un titre d’Impellitteri (Screaming symphony) et en plus déjà repris par Rob Rock en 2004 sur Holy Hell. Certes cette chanson est toujours aussi bonne et Roy Z réalise un jeu de guitare proche de Chris Impellitteri. Mais quel dommage qu’il n’y ait rien de nouveau.
Pire, deuxième titre que vois-je, « Fly away » du toujours même Impellitteri, sur le toujours même ‘Screaming symphony’. Alors est-ce que c’est un tribute band en l’honneur de l’Américain !?
Doit on attendre encore du réchauffé pour la suite ? Non « Heart’s on fire » n’est pas une reprise (non c’est pas celui d’Hammerfall). Mais bon je suis tellement déçu par un projet qui avait de la gueule, que j’écoute ce titre avec la très désagréable impression qu’on nous prend pour des cons !! Pas que celui-ci ne soit pas bon loin de là, mais tout sonne Rob Rock en solo. Alors pourquoi avoir fait un projet différent pour faire la même chose !? « Sons of thunder » speed à mort, et “Never give up” sent le métal mélodique à plein nez. Deux très bons titres qui font vraiment regretter le côté attrape nigaud. On est loin de la qualité discutable de Fires of babylon.
Intro à la Foreigner pour « Change of heart ». Une ballade des plus conventionnelle qui fleure les années 80 avec trop d’insistance. « Dark would » est elle aussi trop année 80. Je veux bien qu’on veuille revivre ses débuts mais là, c’est un peu pousser mémé dans les orties. Même si la qualité est encore et toujours présente je ne vois toujours pas l’intérêt de cette galette.
Aller un petit « Winds of march » qui n’apporte rien de plus puis un « Only love can save me now » au début calme poursuit. Un mid tempo sympa mais bon, vous aurez compris qu’on ne peut rien attendre de transcendant. Ça se laisse écouter.
« Tears that i cry » plus rythmé et la ballade “I Believe in love” termine cette déception.
À croire qu’aujourd’hui on fait du neuf avec du vieux, que seuls les artistes avec un passé peuvent sortir un album, continuant à tuer les jeunes formations dans l’œuf. Alors merci pour tout ça !!

Conclusion : un projet qui a mon avis ne sert à rien, rien de bien nouveau à l’horizon, tout aurait très bien pu sortir sous le nom de Rob Rock comme c’est le cas depuis 2000.
Bref, le contenu musical lui est très bon et devrait ravir les fans de métal mélodique estampé 80’s. Dommage que ça sente l’en..lerie !!
 
Critique : Guillaume
Note : 5/10
Site du groupe :
Vues : 5662 fois