Chronique

TEMPEST - THE TRACKS WE LEAVE / Magna Carta records 2015

Nouvelle sortie chez Magna Carta avec les Américains de Tempest (à ne pas confondre avec le chanteur de Europe ou le groupe Brésilien) qui sortent leur 15ème opus en 27 ans.

On découvre donc le groupe avec « Ratin rovin robin ». un morceau surprenant car le groupe évolue dans du folk celtique plutôt bien fait mais à des années lumières de ce à quoi je m’attendais. Jolie intro au piano qui me rappelle Savatage (mais là s’arrête la comparaison) pour « The tracks we leave », qui poursuit en version plus rock ce folk celtique qui nous plonge en pleins highlands (ah que de bons souvenirs!!). En tout cas même si c'est pas ce qui me botte c'est vraiment bien fait.
C'est toujours dans la bonne humeur écossaise que « Vagabonds » vient à nous. Un titre instrumental très enjoué qui file la banane !!
Le violon nous ouvre « September jig » qui là encore nous offre une instrumentale festive qui donne envie de danser de célébrer l'Irlande et ses légendes !! On retrouve le chant sur la ballade « Alleman » qu'on imagine bien au fin fond d'un pub le ventre rempli de Guiness.
Nouvelle instrumentale avec « Fog » bien plus traditionnelle qui est bel et bien dans le style. Sympa. Ambiance presque reagge avec « Ganesh » qui surprend mais sonne d'enfer. À nouveau un titre qui met de bonne humeur !
Petit morceau je dirais sans prétention avec « Brown coffin » qui se laisse écouter. Une fois de plus très traditionnel !! « Rattlin roarin willi » ne change pas la donne et continue notre opus avec toujours cet entrain caractéristique.
« Leitrim » est une énième instrumentale rythmée parfaite pour la danse. Et on termine avec « Surffing to mecca » là encore très étonnant un mix entre les Beach Boys la musique celtique et orientale. Une surprise fort réussie.

Conclusion : Voilà un opus vivifiant qui te fait voyager à travers les grandes plaines et les pubs du monde celte. Étonnant mais bienfaiteur.
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 602 fois